Scandale Volkswagen, victime de la pression écologique

22 septembre 2015

Articles automobiles

Cataclysme dans le monde automobile, Volkswagen nous trompe ! Pessimisme mis à part, ce n’est pas si étonnant que ce scandale soit apparu. Et ce scandale n’est pas arrivé de la propre volonté de Volkswagen dans le seul but de tromper les consommateurs.

En effet, nous avons tous appris que Volkswagen a installé, entre 2009 et 2015, sur près d’un demi-million de voitures diesel aux USA (plus particulièrement le 2.0 TDI) un logiciel permettant d’activer le système antipollution selon certains critères (capot ouvert, volant fixe, …), et à défaut, de le désactiver. Au-delà de la question de tromper le consommateur et de créer un ras-de-marrée dans le monde automobile, je me pose plus la question de pourquoi Volkswagen a installé ce logiciel ?

Je pense que si VW a fait ça, c’est que, comme tous les autres constructeurs, les gouvernements mettent une pression absolument énorme sur l’industrie automobile et notamment sur les rejets de polluants comme le CO2 ou l’oxyde d’azote, ce dernier étant la source de cette actualité. VW a donc trouvé une parade pour pouvoir faire bonne impression uniquement lors de tests de contrôle des émissions polluantes. Et je suis persuadé que ce n’est pas le seul constructeur a falsifier ses données. Si l’on sanctionne ce constructeur pour cela, on devrait aussi sanctionner tous les autres constructeurs pour les consommations annoncées et les rejets de CO2 qui sont faussés et qui sont basés sur des cycles totalement utopiques. En effet, on sait tous que ces chiffres annoncés par TOUS les constructeurs sont faux et sont uniquement hypocrites (et marketing) pour donner bonne conscience aux futurs acheteurs et respecter la baisse progressive du taux de C02 des constructeurs.

Je ne dis pas que les constructeurs ne font pas d’efforts, loin de là, mais ils sont moins significatifs que ce que l’on pourrait croire.

Pour en revenir à l’actualité, je me pose cependant une question : pourquoi désactiver qu’à certains moments le système antipollution alors qu’il est déjà présent dans le véhicule ? C’est vraiment la chose que j’ai du mal à comprendre dans la politique de Volkswagen.

Pour finir, quand j’entends Michel Sapin qui veut des contrôles de même nature en Europe, ça me fait bien rire. En effet, les moteurs diesel sont, de base, bien plus polluants en oxyde d’azote par rapport aux moteurs essence. Et je trouve la décision du ministre d’une extrême hypocrisie car le gouvernement français a, depuis presque 30 ans, établi une politique tournée majoritairement sur le « tout diesel » pour favoriser les constructeurs français, qui ont une gamme aujourd’hui extrêmement développée en diesel, et moins en essence, même si la tendance commence à s’inverser du fait de la prise de conscience que le diesel n’est pas si écologique que ça, ou du moins pas moins que l’essence globalement.

Reste à voir maintenant comment Volkswagen va réagir. En plein salon de Francfort, ce scandale tombe vraiment très mal, d’autant plus que l’action a chuté de 17% à la clôture Lundi soir, et le constructeur se trouve dans une position délicate alors que c’est l’un des pionniers en matière de transition pour l’électrique. Je trouverais ça vraiment réducteur d’associer ce scandale à une supercherie uniquement dans le but de tromper le consommateur, d’autant que les USA sont tout sauf le pays le plus écolo du monde. S’il n’y a qu’une chose à retenir de cette histoire, je pense que c’est l’hypocrisie de l’opinion et des pouvoirs publics.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Purdysmith57 |
Essais Autos |
Renault 5 turbo, Cévennes, ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Amour de 4L
| Buspassion
| Coderoute