Tesla : l’électrique chic et tendance

9 novembre 2015

Présentation

Tesla
Album : Tesla

9 images
Voir l'album
 
Le mode de déplacement électrique est une technologie qui ne date pas vraiment d’hier. En effet, bien que cet évènement est relativement peu connu, Ferdinand Porsche avait présenté une voiture 100% électrique en .. 1898 ! Cette dernière se nommait P1 (rien à voir avec la McLaren actuelle bien sûr), elle pouvait aller à 35km/h et avait une autonomie d’environ 80km, ce qui était vraiment une prouesse pour l’époque.
Malheureusement, les technologies de stockage d’électricité via les batteries n’étaient pas assez avancées, et il aura fallu attendre presque 100 ans pour voir le premier modèle de grande série avec une technologie alternative : la motorisation hybride. Ce modèle est la Toyota Prius, qui combine un moteur thermique essence et un moteur électrique. Pour faire simple, ce moteur électrique est alimenté par des batteries qui elles-mêmes sont rechargées par l’énergie cinétique récupérée au freinage. Ce dernier a pour rôle d’épauler le moteur thermique en phase d’accélération et fonctionne seul en-dessous d’une certaine vitesse et sur une faible distance du fait de la faible capacité de la batterie. Tout ceci dans le but de réduire les émissions de C02 pour le bien-être de nos poumons et de la planète. 
 

Cette technologie initiée par Toyota s’est largement répandue et presque tous les constructeurs proposent un ou plusieurs modèles hybrides. Mais cette technologie présente un avantage qui devient de plus en plus une norme, et cela fait presque 10 ans que nous entendons les constructeurs que le 100% électrique va bientôt arriver .. Sans y croire. Du moins, jusqu’à ce que Tesla s’implante sur le marché féroce de l’automobile.

Cette marque, fondée par Elon Musk (ancien co-fondateur de Paypal) en 2008 a subi une progression exceptionnelle, pour ne pas dire unique. La première fois que j’en ai entendu parlé c’est lorsque mon père m’a dit qu’un de ses clients avait acheté un cabriolet 100% électrique, c’était en 2008, il avait l’un des premiers exemplaires vendus. C’était le premier modèle de la start-up californienne, il s’appelait Tesla Roadster et n’était ni plus ni moins qu’une Lotus Elise modifiée avec un moteur électrique et dont l’autonomie atteignait 340km. Il faut savoir que les gros points noirs des voitures électriques sont la faible autonomie (moins de 200km en général) et le temps de recharge des batteries sur prise secteur domestique (ça peut prendre plus d’une dizaine d’heures !)  A partir de ce moment, le problème majeur des voitures électriques commençait à avoir une solution en terme d’autonomie.

Fort de son succès commercial et de sa confiance dans son projet, Elon Musk a continué sa progression en présentant le modèle qui a fait exploser sa notoriété en 2012 : la Tesla Model S. Je pense que l’on peut dire que ce modèle est comme ce qu’était l’iPhone en 2007 : une nouvelle façon de penser l’automobile.

Il y a tant de chose à dire sur cette voiture, mais je vais essayer d’être concis. Tout d’abord, elle élimine les 2 points noirs des autres voitures électriques : autonomie allant de 370 à 480km et elle peut être rechargée à 80% en 20 minutes via des stations spéciales (les Superchargers, 12 existent en France). Ensuite, elle est performante : la puissance allant de 320 chevaux à … 772 ! Cette dernière, la Tesla Model S 90D , est capable d’atteindre le 0 à 100km/h en 2,8 secondes et rien ne la différencie d’une autre Tesla Model S, aucun signe exubérant ne laisse imaginer une telle capacité.

Pour finir, la voiture est un bijoux de technologie. Point de tableau de bord, mais un énoooorme écran HD de 17 pouces trônent à la place, où toutes les informations sont recentrées. Pour les stressés des doigts, ça devrait vous détendre un peu, il y a de quoi s’amuser. Mais ce n’est pas tout : ce système a un OS, qui est mis à jour. Oui, la voiture peut bénéficier de mise à jour, comme un téléphone. La dernière date du mois dernier (moyennant tout de même 2.500$)  et a été très relayée du fait que cette dernière permettait au conducteur de se mettre en « conduite autonome » selon certains critères de réglage. Et l’évolution ne s’arrête pas là puisque la version 7.1 du logiciel proposera probablement la fonction de parking automatique, c’est-à-dire de descendre de la voiture et de laisser la voiture se garer seule.

Malgré toute cette technologie, la Model S n’est pas si chère que l’on pourrait penser : entre 70.000 et 100.000€ environ. C’est une somme très conséquente certes, mais pour les geeks fortunés, pour les personnes voulant acheter la dernière voiture tendance ou pour les PDG écologistes, cette voiture est certainement un must have. En attendant les autres succès et les autres surprises de Tesla, qui ne manqueront certainement pas.

 

D’autres articles que j’ai écrit en rapport à la motorisation hybride de surpercars et des Formule 1 et sur la voiture autonome :

http://crisdrive.unblog.fr/?p=109

http://crisdrive.unblog.fr/?p=6

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Purdysmith57 |
Essais Autos |
Renault 5 turbo, Cévennes, ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Amour de 4L
| Buspassion
| Coderoute